Découvrez ma passion !

Salut 🙂

Je vais vous parler de ma passion qui est un « sport » assez particulier, ce n’est pas vraiment un sport, mais plutôt une discipline libre, c’est-à-dire, que vous n’allez pas trouver un club pour y pratiquer cette discipline, sauf certains clubs très coûteux, ce sont plutôt des tournois, événements entre passionnés, qui vont vous faire progresser dans ce sport.

Alors qu’elle est donc ce sport ? C’est le freestyle football ! C’est quoi concrètement ? et bien c’est un mélange de jonglerie, d’acrobatie et de gymnastique.

Pour une personne, qui n’y connaît rien au freestyle football, la principale discipline avec laquelle il fait le lien avec le breakdance, ce n’est pas totalement faux, ni totalement vrai, mais en termes de techniques impressionnantes et spectaculaires qui se trouvent dans les deux disciplines, c’est vrai que le lien est là. Mais il y a une grande différence, c’est concernant l’entraînement, d’un côté vous avez besoin de développer vos muscles afin de vous porter dans des gestes qui nécessitent une force et une endurance musculaire assez importante.  Contrairement au freestyle football, où vous aurez besoin d’un simple ballon, de vitesse dans les jambes et de beaucoup d’entraînement !

D’ailleurs en parlant d’entraînement, on remarque que les deux disciplines sont similaires en matière de temps. Effectivement, dans les deux camps, il faut s’entraîner régulièrement (1 à 2 fois par semaine) pendant 1 an afin d’acquérir un bon niveau. Personnellement, s’entraîner régulièrement sur 1 an est assez compliqué, la difficulté vient essentiellement de certaines techniques qui sont de niveau «pro». C’est-à-dire, que si cette fameuse technique de niveau «pro» venait à se réaliser lors d’une de vos séances d’entraînements, et bien sachez que vous avez progressé énormément ! Et c’est à partir de là que vous allez vraiment commencer à progresser rapidement, plus rapidement que les mois passés avant votre bougie d’un an d’entraînement.

szymon-skalski-at-red-bull-street-style

Le joueur que vous pouvez voir sur l’image ci-dessus s’appelle Szymo et il a remporté le championnat du monde de freestyle football en 2013, c’est donc sans aucun doute l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, freestyleur.

Sinon, comment ça se passe durant les tournois ? je vous invite à regarder cette vidéo où vous pouvez voir Szymo en action durant le championnat du monde, d’ailleurs, c’est la finale.

Concernant les règles, le duel dure 3 minutes, durant lesquelles les joueurs disposent de 30 secondes chacun, ce qui nous donne 3 rounds de 30 secondes.

La fin des rounds est signalés par coup de sifflet, une fois que le sifflet retenti, le joueur doit rapidement faire une passe à son adversaire.

Il y a également un jury, qui sont composés généralement d’anciens champions de freestyle football, ils sont là pour noter différentes caractéristiques qui sont ;

  1. Le style
  2. La maîtrise (perte de balle = points en moins)
  3. La difficulté des techniques
  4. La diversité des techniques

Au sujet du 4e point, il y a effectivement, une diversité de techniques dans le freestyle football qui sont subdivisées en 4 catégories, les voici ;

Ground move
Ground Move
Lower
Lower
Sit Down
Sit Down

 

Upper
Upper

Comme vous pouvez le voir, il y a des techniques qui se font debout en jonglant, assises, avec la tête et enfin ballon au sol.

Le but du duel est de faire un maximum de techniques compliquées dans des combos (enchaînements) sans faire tomber la balle et le tout avec une diversité de mouvements, ainsi qu’un style unique.

Je peux vous dire, étant quelqu’un qui en pratique, que face à un public, le stress et la pression montent drastiquement et l’on perd rapidement nos moyens, surtout dans les techniques difficiles qui nécessite une grande concentration. Mais les deux freestyleurs dans ce duel s’en sortent à merveille !

Sinon, comment faire pour participer à ce genre de championnat ? et bien la particularité du freestyle football, c’est qu’il est ouvert à tous, faut-il encore avoir le niveau pour affronter les anciens qui dominent généralement les places aux événements annuels mondiaux.

Avant d’arriver au championnat du monde, il faut tout d’abord participer à un championnat national de qualification. Première chose à faire, il faut se tenir au courant des événements organisés par Red Bull Street Style.

Si RBSS propose une qualification en Belgique, il suffit de s’y rendre et d’affronter les dizaines de freestyleurs au rendez-vous afin d’accéder à la finale, si vous l’emportez, en plus de gagner une somme d’argent, vous gagnez également un voyage tout-frais payé au pays où va se dérouler le championnat du monde.

Ce championnat du monde va regrouper les meilleurs freestyleurs qui vont tous représenter leur pays, concernant la Belgique, c’était Soufiane Bencock. Pas de chance pour lui, il est tombé contre Szymo, qui est le vainqueur de ce championnat, mais il est tout de même arrivé 8e du tournoi mondiale, cela fait toujours plaisir de voir un belge aller aussi loin !

Nous arrivons à la fin de cet article, mais je vais vous laisser avec l’une des plus belles vidéos de freestyle du net 🙂

Appréciez !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close